Vacnet-Mauritanie : Groupe de coordination de la société civile du GFF : L’arnaque de la participation de la Mauritanie à l’atelier du GFF du 19-20 d’Abidjan se poursuit avec succès : Nouveau rebondissement spectaculaire et changement de stratégie de la clique du Groupe de Coordination de la Société Civile du GFF dans ce sens

Après plusieurs semaines de fortes tensions, d’échanges acerbes, de coups bas, sans aucune complaisance, des correspondances aux partenaires concernés par le processus du GFF, couronnées par des rencontres avec leurs différents responsables et à moins de dix jours de la tenu de l’ atelier en objet  , je reçois par mail,  le vendredi 8 novembre 2019 de cette clique ,une lettre d’ invitation , non signée. Voir fichier en attaché.

Voici le contenu de ce mail : « Comme convenu avec les collègues du secrétariat du GFF Je vous envoie une invitation pour l’atelier des organisations de la société civile qui se tiendra Abidjan du 19 au 20 novembre 2019. Devy en copie vous mettra en relation avec la collègue de la banque mondiale en Mauritanie pour votre billet d’avion. »

Le 13 novembre au soir,  un message WathsApp de la même personne, qui a envoyé le mail, dont le nom et le rôle seront déclinés prochainement dans une information plus détaillée au même titre que les membres de sa clique disaient ceci

 «  Bonjour Mr Hanefi, Comment Ca va ? Je viens d’avoir le bureau du GFF qui ne peut pas augmenter le nombre de participants qu’ils financent. Excusez-moi de m’être avancée avant d’avoir confirmé. L’invitation de votre participation tient mais il vous incombe de trouver un financement Dites moi ce que vous arrivez à faire Cordialement. »

La situation d’angoisse, d’incertitude, de peur et de méfiance, de cette clique  s’est reflétée visiblement par cette instabilité et incohérence dans laquelle, elle s’est volontaire retrouvée.

Jusque là, on peut dire  qu’elle a réussi à enrôler la Banque Mondiale, qui a accepté de financer le voyage pour  deux de ses potes au  nom de notre Pays.

Elle a également obtenue le silence du country manager de la Mauritanie, qui n’a pipé mot,  jusqu’ présent, dans cette affaire, lui qui est censé être le partenaire principal de la Mauritanie et le premier défenseur de la légalité GFF.

Mais si la couverture de la Banque Mondiale leur a été confortable et chaude, celle aussi de la coordination du GFF, pour lesquelles, nous avons pourtant écrit, le combat de notre coté se poursuivra dans toutes les tribunes ou les espaces régionaux ou internationaux qui leurs servent  de protection, jusque que justice soit rétabli.

Mais à toute chose malheur est bon. Le positif dans cette confrontation entre la vérité et le mensonge légal est que tout ce qui se dit est faux et tout ce qui se fait est vrai.  Bonne leçon de vie.  Elhanefi Isselmou

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere

Laisser un commentaire