Suivez-moi ce soir, dans votre émission, « ELWATTEN EWELLENE », à dix neuf heures GMT, sur la chaîne de télévision Chinguitti, satellite Arab Sat Badr 4.

isselNous aborderons comme sujet, l’unité nationale et la cohabitation sociale, qui ont connu de graves déviations ces derniers temps, dont les secousses se manifestent encore, de temps à autre, sur les réseaux sociaux, au plan officiel et populaire.  

 Le pays se trouve également, dans une situation très délicate, sur fond de tension, alimentée, par les appréhensions et les interprétations, des uns et des autres, sur les prochaines élections présidentielles.

Cette situation est compliquée, par les scénarios possibles et  les  facteurs  endogènes et exogènes suivants ; qu’il faut, tout de même, relativiser et qui constituent des obstacles, devant la réalisation de cet idéal d’unité nationale et  font peser  des menaces existentielles sur le Pays:

1- Faiblesse de la gouvernance, mauvaise gestion, absence de la justice sociale, ignorance, pauvreté, exclusion, racisme et mentalités.

2- La destruction des valeurs islamiques, morales et sociales communes, jadis ciment, de la société mauritanienne, l’incinération des livres et recueils islamiques, discours extrémiste et haineux envers une communauté ciblée et une  communication insuffisante, autour des problèmes majeurs du Pays.

3- Rivalité excessive, dans l’exploitation du passé, en particulier  l’esclavage et  ses séquelles et le passif humanitaire, dont certains tirent, des profits financiers et des dividendes politiques, cherchent à faire porter la responsabilité historique  au Arabes blancs,  et modifier  les rapports de force et les équilibres socio économiques et politiques internes.

  1. Les répercussions des événements de 1989 et les obstacles internes et externes, qui empêchent, 30 ans après, la réconciliation des mauritaniens sur ce regrettable drame, malgré les importants efforts déployés pour son règlement

5- L’ingérence de Pays étrangers dans nos affaires Intérieures, le pillage de nos richesses et la menace du terrorisme transfrontalier.

6- Par ailleurs, certains pensent qu’après avoir été déçu des mauvais résultats obtenu, au cours des trois dernières décennies, en vue de déclencher une guerre civile, entre les arabes et les noirs de Mauritanie, les ennemies de notre Pays, ont commencé leur nouvelle stratégie à la veille de l’exploitation de nos gisements pétrolifères, qui vise d’ abord à  discréditer L’Islam, séparer ensuite les Arabes, pour favoriser la création d’une majorité noire, sur la base de la couleur, dont le lien unique, serait la langue de la colonisation, le français.

Le  but principal serait d’affaiblir les deux composantes de la majorité arabe, exacerber les tensions communautaires et créer les conditions favorables pour la déstabilisation du Pays.

Afin de continuer aisément à piller les ressources pétrolières, gazières, halieutiques et minières, en profitant de l’engagement de la classe politique et de la population dans des directions contraires à l’intérêt national,  jeter les bases d’une instabilité permanente et généralisée, dans cette sous région du monde, pour mieux exploiter l’Afrique noire et blanche, exactement , refaire le même scénario expérimenté avec succès en Lybie, Congo, Irak, Mali, Syrie, Cote D’ Ivoire, Rwanda  etc.. Afin de comprendre les enjeux, les dimensions et le contexte de ces six axes, nous avons invité:  –

Mohamed Ould Sidi: Président du Forum des Acteurs Non Etatiques,

– Amadou Tijani Diop: Président du Front Républicain pour l’Unité et la Démocratie,

 

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere

Laisser un commentaire