ONUSIDA-VACNET : Mr Elhanefi Isselmou Président du VACNET, n’a pas obtenu de Visa, pour répondre à l’invitation du programme des nations unies sur le VIH / sida (ONUSIDA) à New York

isselMr Elhanefi Isselmou, Président du Réseau de la Société Civile d’Appui et de soutien à la Vaccination et au RSS en Mauritanie, »Vacnet-Mauritanie », à reçu le 14 avril 2019, une Invitation officielle du programme des nations unies sur le VIH / sida (ONUSIDA), de L’UNICEF et de L’ OMS, pour participer à la journée de consultation, des acteurs non étatiques sur le plan d’action Mondial, pour une vie saine et le bien-être pour tous , qui se déroulera le 30 avril 2019, 10h00-18h00 à Labouisse Hall, UNICEF, 3 UN Plaza, New York, NY 10017 USA.
Le Plan d’action mondial est l’outil permettant de relier les stratégies spécifiques des différentes organisations et d’aligner les priorités et les activités. C’est une nouvelle façon de travailler qui pourrait servir de modèle à la réforme de l’ONU.
Il est destiné à fournir un outil réactif permettant aux pays d’accélérer leurs progrès vers les ODD liés à la santé. Son lancement marquera la transition entre l’élaboration d’un plan global et sa mise en œuvre adaptée aux niveaux mondial, régional et national.
C’est à travers ce plan, que les organisations mondiales de la santé et du développement, répondent aux multiples défis, en vue de créer un discours commun sur la santé, de surmonter la fragmentation, les doubles emplois et les inefficiences, de fournir un soutien conjoint et de faire leur part, pour aider les pays à accélérer leurs progrès.
Il s’appuie sur les initiatives existantes en matière de santé inter institutions et multipartites et vise à fournir des orientations pratiques pour améliorer les méthodes de travail collectives dans les domaines où elles peuvent avoir un impact.
2019 verra le premier examen par les chefs d’État de l’Agenda 2030 et des ODD, afin de faire le point sur les progrès réalisés jusqu’à présent et une étape majeure de l’inventaire est prévue pour 2023.
Les actions seront principalement axées dans ce plan, sur les sept domaines d’accélération transversaux:
1) financement durable,
2) soins de santé primaires,
3) engagement de la communauté et de la société civile,
4) déterminants de la santé,
5) recherche et développement, innovation et accès,
6 ) données et santé numérique,
7) programmation innovante dans les États fragiles et vulnérables et pour la riposte aux épidémies.

C’est dans ce sens, que douze organisations mondiales de la santé et du développement (Gavi, GFF, Fonds mondial, ONUSIDA, PNUD, UNFPA, UNICEF, UNITAID, ONU Femmes, PAM, OMS et Banque mondiale) explorent de nouvelles façons de travailler ensemble pour accélérer les progrès dans le domaine de la santé. Objectifs de développement durable (ODD). Pour guider leur collaboration, elles ont développé un Plan d’action global (GAP) qui sera présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2019.
Ces 12 agences ont aussi travaillé en étroite collaboration avec le mécanisme d’engagement de la société civile (CSEM), mis en place par les OSC, dont le Vacnet-Mauritanie est membre, pour collaborer avec UHC2030. Les membres de la CSEM ont formé un groupe consultatif de la société civile GAP, pour participer au plan d’action global, qui sera discuté au cours de cette consultation.
Mais des difficultés liées à des contraintes de temps et de procédures pour l’obtention d’un visa, délivré par les services compétents de l Ambassade des USA en Mauritanie, n ont pas rendu possible, la participation du représentant du vacnet à cet important événement.
Cependant, des idées et pistes de réflexion ont été envoyées au secrétariat de l’atelier, sous forme de contribution du Vacnet-Mauritanie.
Il faut rappeler que le Plan d’action mondial est un engagement historique des agences mondiales de la santé et du développement visant à faire progresser l’action collective et à accélérer les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030 relatifs à la santé.
Le document proposé à la discussion, aux 100 invités qui prendront à part a l’atelier de NY, été élaboré avec les contributions du groupe de travail Accelerator 3, pour éclairer cette réunion et sera probablement examiné ultérieurement, par les 12 organisations signataires du Plan d’action global.
Les communautés concernées, les organisations de la société civile et d’autres acteurs non étatiques jouent un rôle clé dans l’élaboration du plan. Cette consultation d’une journée, qui fait suite à l’audience multipartite de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la couverture sanitaire universelle (UHC), offre l’occasion de discuter en face à face avec un large éventail d’acteurs non étatiques en vue de l’élaboration du plan. La consultation se concentrera sur l’accélérateur GAP 3, sur la société civile et l’engagement de la communauté et sur l’accélérateur 4, sur les déterminants de la santé (les accélérateurs font référence à des domaines transversaux où une action collective
Les pays intéressés pourront s’appuyer sur l’offre de soutien conjoint d’organisations de santé mondiales pour élaborer et mettre en œuvre leurs propres approches d’accélération spécifiques à chaque pays.
Des engagements politiques de haut niveau contribueront à créer une dynamique d’accélération vers les ODD liés à la santé.
Le plan sera lancé lors de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2019. Il servira de contribution à diverses réunions de haut niveau, notamment le sommet sur les objectifs de développement durable et la réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle.
Le lancement de ce plan marquera la transition entre l’élaboration d’un plan global et sa mise en œuvre adaptée aux niveaux mondial, régional et national.
.

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*