Mauritanie-GFF : Un atelier virtuel, sur l’engagement des coalitions des organisations de la société civile et de jeunes travaillant sur le GFF, dans ses 36 pays membres, aura lieu le 19 octobre 2020, 12 :00 GMT : Trois représentants de la société civile nationale ont été invités à prendre part à ses travaux.

Chaque année, le groupe de coordination de la société civile du GFF organise un atelier, qui rassemble des représentants de la société civile travaillant sur le GFF dans ses 36 pays membres.

Prendront part à cet important événement, quatre  représentants des coalitions de chaque pays y compris des points focaux de la SC et des jeunes) pour chacun des 36 pays membres du GFF, les personnes-ressources et les représentants de la SC auprès du Groupe des Investisseurs.

Cette année, les restrictions du COVID 19 obligent la communauté des OSC GFF de se retrouver en ligne pour échanger sur les défis, les enjeux à venir, dans le contexte suivant :

Du fait de la COVID-19, les systèmes nationaux de santé publique ont subi des interruptions systématiques et généralisées. Bon nombre de pays ont adopté des mesures strictes pour prévenir, détecter et ralentir la propagation de la COVID-19, en réaffectant les ressources et en réorientant leur système de santé pour répondre à la crise.

Les gouvernements nationaux qui gèrent la réponse à la COVID-19 et les efforts de redressement, éprouvent des difficultés pour maintenir les prestations de services de santé essentiels telles que les visites de soins prénatals, les accouchements assistés, les vaccinations des enfants et l’accès à la planification familiale.

Les premières estimations ont prévu une inversion potentielle des progrès accomplis pour réaliser les Objectifs de développement durable.  Selon le FNUAP, entre 13-52 millions de femmes supplémentaires pourraient ne pas avoir accès à la contraception, ce qui pourrait entraîner 325 000 à 1,5 million de grossesses non désirées.6 The Lancet   a souligné que les interruptions de services de SRMNEA pourraient causer jusqu’à 1,2 million de morts infantiles et 57 000 décès maternels supplémentaires.

La société civile  a joué un rôle essentiel pour garantir l’accès des femmes, des enfants et des adolescents aux soins prénatals, à la planification familiale, à l’accouchement hygiénique, aux vaccinations et à d’autres services de santé et de nutrition de base pendant la pandémie de COVID-19. La société civile contribue largement à améliorer des résultats en matière de santé aux niveaux mondial, national et infranational en veillant à que les politiques reflètent les réalités des communautés et des populations qu’elle représente; grâce à leur plaidoyer en faveur d’une qualité, d’une disponibilité, d’une équité et d’un accès accrus aux services.  Elle fait aussi en sorte que les partenaires gouvernementaux tiennent leurs engagements.

Dans ce sens, pour la Mauritanie, aucune implication de la SC, n’a été à ce jour enregistrée, en particulier dans la formulation du DI. Cela est d’autant plus regrettable que le Pays, qui est classé à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, en proie à de profondes mutations, qui lui imposent une augmentation croissante de ses dépenses publiques en santé à besoins de toutes ses forces pour honorer ses engagements internationaux et servir loyalement ses populations Ceci en dépit, de l’inefficacité des dépenses courantes et de la faible exécution budgétaire, dont il souffre

La subvention du GFF constituera probablement un financement supplémentaire distinct du programme de la SRMNEA-N actuel. Elle fournira l’occasion d’utiliser la subvention du GFF pour améliorer le renforcement du système de santé/l’institutionnalisation des composantes de financement basé sur les résultats et de renforcement de la GFP.

Selon la mise à jour d u p o r t e f e u i l l e du GFF publiée en  avril 2020, pour la Mauritanie, plusieurs pré requis e vue d’élaborer un dossier d’ investissement restent à définir ou en cours d’ élaboration, parmi lesquels ;  la Période d’investissement de la Mauritanie,  l’identification des Bailleurs de fonds du dossier d’investissement, les Principaux domaines techniques, la valeur ajoutée du GFF et la mise en place de la  plateforme nationales multipartite. Un élément important du modèle du GFF est le renforcement de la plateforme nationale multi acteurs.

Cette dernière est chargée de superviser l’élaboration et la mise en œuvre du dossier d’investissement. D’autant plus qu’elle peut faciliter le dialogue et la communication entre les parties prenantes participantes, la définition de l’orientation stratégique des investissements dans la SRMNEA-N et la conduite des décisions en appui à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi du dossier d’investissement.

Même si, la feuille de route pour la préparation du dossier d’investissement en Mauritanie présente un plan visant à préparer un dossier d’investissement chiffré et priorisé d’ici novembre/décembre 2020 qui devrait correspondre aux axes principaux de la nouvelle stratégie de santé.

I.H

.

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere

Laisser un commentaire